Les kayaks sont presque bannis de tous les cours d’eau wallons

La Lesse, la Semois après l’Ourthe et le Viroin
: pratiquer le kayak est devenu quasi impossible en Wallonie en ce début de vacances d’été.
La Lesse, la Semois après l’Ourthe et le Viroin : pratiquer le kayak est devenu quasi impossible en Wallonie en ce début de vacances d’été. - Dominique Duchesnes.

Il pleut très peu ces dernières semaines et des pics de chaleur ont été enregistrés. Afin d’évaluer la situation, préventivement, la cellule sécheresse du Centre régional de crise de Wallonie s’est réunie ce mercredi matin. Pour les experts, pas question de paniquer : ils considèrent la situation comme « normale pour la saison ». Ils annoncent donc n’avoir pris aucune mesure particulière.

Néanmoins, les quelques mesures prises pourraient avoir un certain impact sur le tourisme du sud du pays. La pratique du kayak est désormais interdite sur un nombre croissant de cours d’eau. Le dernier tronçon de la Semois encore accessible ce mercredi « vient d’être fermé ». Ce sera également le cas dès ce jeudi pour la partie amont de la Lesse qui était déjà fermée à la pratique du kayak en aval du pont des Barbouillons à Daverdisse, jusqu’à Chanly ainsi que de Lessive à Houyet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct