Rammstein enflamme Bruxelles une fois la nuit levée

Rammstein enflamme Bruxelles une fois la nuit levée

Allumer le feu ! », chantait Johnny. En allemand : « Feuer Frei ! ». Les métallurgistes berlinois de Rammstein ne se sont pas fait prier pour leur première tournée des stades qui passait par Bruxelles mercredi. Même si, il est vrai, le public a dû prendre son mal en patience avant que le stade Roi Baudouin ne brûle vraiment. La faute à un ciel qui restait clair, envers et contre tous. Les flammes n’ont pas le même ressenti en plein jour que dans la nuit noire…

Vers 20 h 40, de la fumée noire s’échappe des quatre tours de fortune disséminées dans le stade et annonce l’arrivée de l’armée teutonne. Coup de caisse claire surpuissante, feu d’artifice ! On se dit qu’on va s’en prendre plein les mirettes pendant deux heures. Pourtant, le concert démarre calmement (tout est relatif, ça reste Rammstein…) et la première heure sera même presque… austère.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct