Airbnb plie face à l’Union européenne et renforce sa transparence

Airbnb plie face à l’Union européenne et renforce sa transparence
AFP.

Il aura fallu un an, mais Airbnb a fini de se plier aux exigences de la Commission européenne en matière de transparence vis-à-vis des consommateurs. Une nouvelle qui tombe à pic, quelques jours après le début des vacances d’été.

En juillet 2018, l’institution européenne avait épinglé la plateforme d’hébergement de courte durée, principalement pour l’opacité autour des tarifs qu’elle proposait. Ainsi, la Commission estimait que la distinction entre hôte particulier et professionnel (si, à ses débuts Airbnb ne proposait que de la location entre particuliers, ce temps est depuis longtemps révolu, les « pros » sont présents en nombre sur le site) n’était pas assez à claire pour le consommateur. Par ailleurs, Airbnb était priée de toujours indiquer le prix final d’une réservation, incluant tous les frais additionnels (ménage, taxes locales, etc.) qui seront facturés au client.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct