Pourquoi l’affaire Lambert n’aurait pas été possible en Belgique

Le décès de Vincent Lambert ce jeudi met fin à une triste saga.
Le décès de Vincent Lambert ce jeudi met fin à une triste saga. - AFP

De Belgique, l’affaire Vincent Lambert a souvent été regardée avec incompréhension, voire consternation : comment la France a-t-elle pu laisser un feuilleton si morbide traîner en longueur ? Avec la conviction, pour de nombreux Belges, qu’un tel scénario n’aurait pas été possible en Belgique. A raison, expliquent Jacqueline Herremans, présidente de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), et Corinne Van Oost, médecin en soins palliatifs à la clinique du Bois de la pierre, à Wavre.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct