Comment Bruxelles Environnement lutte contre la sécheresse dans les parcs

Les crocosmias, fleurs rouges venues d’Océanie, «
ne demandent rien
» et s’adaptent bien au climat bruxellois.
Les crocosmias, fleurs rouges venues d’Océanie, « ne demandent rien » et s’adaptent bien au climat bruxellois. - Dominique Duchesnes

Il s’est desséché d’un coup. Il a bien supporté la chaleur il y a trois semaines et puis, voilà. » Au cœur du Jardin botanique, le céanothe a triste mine. Feuilles brunâtres, branches affaissées… pour cet arbre que l’on appelle le lilas de Californie.

Pourtant, pour Marc Delo, responsable jardins du centre-ville de Bruxelles Environnement, il n’y a a priori pas de sonnette d’alarme à tirer « à court terme » quant à une éventuelle sécheresse. « Mais quand on creuse la terre et qu’on voit qu’en profondeur, tout est sec, on se rend compte qu’il y a un besoin de réhydratation. Il n’a plus plu depuis le 20 juin. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct