À Avignon, «Phèdre!» fait un joyeux carton

Romain Daroles, formidable conteur de ce «
Phèdre
!
» qui tout en secouant nos habitudes fait entendre la langue de Racine.
Romain Daroles, formidable conteur de ce « Phèdre ! » qui tout en secouant nos habitudes fait entendre la langue de Racine. - Christophe Raynaud de Lage

Jean Racine, c’est le nom de l’auteur, il s’appelait comme ça, Jean Racine, comme d’autres s’appellent Marcel Duchamp, j’ai moi-même connu quelqu’une qui s’appelait Aude Javel, ça ne s’invente pas ma foi, on ne choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille. » Dès les premières minutes de Phèdre !, le ton est donné. Sur scène, Romain Daroles explique comment il va, en une heure trente, visiter ce Phèdre !, avec un point d’exclamation, pièce contemporaine évoquant Phèdre, sans point d’exclamation, de l’immortel Racine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct