Coalition à Bruxelles: c’est le sprint final, l’accord est attendu pour mardi

Coalition à Bruxelles: c’est le sprint final, l’accord est attendu pour mardi

Les négociateurs bruxellois entament le sprint final, ce lundi. La quasi-totalité de l’accord de majorité est bouclée. Restent les crochets, qui balisent les derniers points de friction. Rien d’insurmontable, assure-t-on dans tous les partis.

Parmi les dossiers qui restent sur la table, les écoles bilingues ou multilingues. Le principe fait consensus entre les six formations politiques. En revanche, leur organisation concrète divise. Avant les élections, une étude, réalisée par l’ULB et Saint-Louis évoquait notamment la possibilité de confier à la Région le rôle de pouvoir organisateur, moyennant une révision de la Constitution. Une option que ne soutient pas Défi, qui y voit une première brèche vers la régionalisation de l’enseignement. Les autres partis, à des degrés divers, souhaitent inscrire le projet, le plus précisément possible, dans la déclaration gouvernementale, il faudra donc trouver la définition qui rassemble.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct