édito

Gouvernements escargots

Gouvernements escargots

Cette semaine, si tout va bien, le nouveau gouvernement bruxellois devrait voir le jour. C’est une prouesse en soi : la formation de l’exécutif de la capitale aura nécessité l’accord de six formations politiques, trois francophones et trois néerlandophones, et, dans le débat politique belge, Bruxelles est une Région qui cristallise souvent les tensions entre les premiers et les seconds. Un vrai gouvernement belge, en quelque sorte. Oui, c’est possible. Les Bruxellois entendent depuis quelques jours déjà parler de mobilité, de logement, d’environnement et non pas de calculs hautement illisibles sur l’air de « si t’y vas j’y vais pas, si t’y vas pas j’y vais, si t’attends j’attends, toi je te parle plus » et autres formules de stratégies napoléoniennes pour les nuls.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct