Union européenne: pourquoi Ursula von der Leyen cristallise les critiques

Ursula von der Leyen derrière une forêt de micros peu après sa nomination
: la femme politique allemande dispose déjà d’une solide expérience ministérielle dans son pays.
Ursula von der Leyen derrière une forêt de micros peu après sa nomination : la femme politique allemande dispose déjà d’une solide expérience ministérielle dans son pays. - AFP

Sur le papier, les Allemands auraient dû se réjouir de la nomination d’Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne. Voilà 58 ans que le pays n’avait pas obtenu cette fonction stratégique. Pourtant depuis deux semaines, l’actuelle ministre de la Défense allemande cristallise les critiques, tant de la part des partis politiques que des médias. « Tout d’abord, sa nomination est jugée illégitime car elle a écarté du processus démocratique les têtes de listes qui étaient candidates », analyse Gabriele Abels, professeure de sciences politiques à l’université de Tübingen. « Mais pas seulement. Ses adversaires doutent aussi de ses capacités à réussir à ce poste, surtout après son bilan désastreux au sein du ministère de la Défense qu’elle occupe depuis 2013 ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct