Les aides publiques aux aéroports régionaux dopent Ryanair… et les émissions de CO2

Les aides publiques aux aéroports régionaux dopent Ryanair… et les émissions de CO2
Photo News.

C’est une nouvelle dont Ryanair se serait sans doute bien passée : au mois d’avril dernier, on apprenait que la compagnie aérienne à bas coûts avait fait son entrée dans le top 10 des plus gros émetteurs européens de gaz à effet de serre (derrière neuf centrales électriques au charbon). Une situation que l’ONG Transport & Environnement (T & E) a voulu éclairer en se penchant sur le lien entre les aides publiques octroyées aux aéroports européens – singulièrement les plus petits – et le succès du transporteur irlandais, qui les fréquente assidûment. « Nous voulions savoir comment Ryanair était devenue un des plus gros pollueurs d’Europe », explique Andrew Murphy, responsable Aviation chez T & E.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct