Le mauvais exemple occitan

Toulouse, Montpellier, Perpignan, Carcassonne, Béziers, Nîmes et Castres ! Le voyageur qui souhaite se rendre en avion en Occitanie n’a que l’embarras du choix. Un très mauvais exemple, selon l’ONG Transport & Environnement, puisqu’à l’exception des deux premiers nommés, les cinq autres accueillent moins de 500.000 passagers par an. « Or, ces cinq aéroports bénéficient d’aides publiques », pointe T & E, qui rappelle que les règles européennes interdisent de telles aides lorsque les aéroports sont distants de moins de 100 km (il y a en moyenne 70 km entre Carcassonne, Perpignan et Béziers). L’ONG souligne qu’à l’exception de Castres, tous sont desservis par Ryanair, avec de nombreuses destinations similaires : six de ces aéroports sont reliés à Londres et Charleroi, quatre à Marrakech, trois à Edimbourg et deux à Manchester.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct