Négociations: tout le monde freine, même à Bruxelles

Les offres de service des libéraux francophones
: «
plus qu’une demande, moins qu’un chantage
»
?
Les offres de service des libéraux francophones : « plus qu’une demande, moins qu’un chantage » ?

Erratum changement de date, congrès de participation du PS bruxellois, 17 juillet 2019. » Les militants socialistes bruxellois ne sont pas les seuls à avoir dû chambouler leur agenda de la semaine. Toutes les formations politiques à la table (socialistes, écologistes, Défi et Open VLD) réuniront finalement leurs instances mercredi, pour entériner le texte négocié. Soit 24 heures plus tard que prévu. Pour le coup, ils ont brisé le silence radio observé depuis l’entame des discussions, se fendant d’un communiqué. « Les six partis ont poursuivi leurs travaux en vue de la conclusion d’un accord de majorité ambitieux pour Bruxelles. La volonté des négociateurs est d’installer le gouvernement bruxellois avant le 21 juillet. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct