Assange ne sera pas extradé vers un pays où il encourt la peine de mort

Assange ne sera pas extradé vers un pays où il encourt la peine de mort

Le fondateur de WikiLeaks, l’Australien Julian Assange, ne sera pas extradé vers un pays où il pourrait risquer la peine de mort, a assuré lundi le ministre d’Etat britannique pour l’Europe et les Amériques Alan Duncan, lors d’une visite en Equateur.

C’est «une condition fondamentale de l’accord auquel nous sommes parvenus, que nous ne permettrons pas qu’il soit extradé dans un lieu où il pourrait risquer la peine de mort. Cette garantie reste solide», a affirmé M. Duncan, lors d’une conférence de presse à Quito.

Julian Assange est accusé d’espionnage par les Etats-Unis, qui ont requis son extradition. L’audience pour étudier cette demande aura lieu fin février 2020 au Royaume Uni.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct