Bruxelles en déshabillés de soie et dentelle

A chaque étape de l’exposition, les tenues de Carine Gilson conversent avec les tissus en dentelles mis en scène par la conservatrice du musée.
A chaque étape de l’exposition, les tenues de Carine Gilson conversent avec les tissus en dentelles mis en scène par la conservatrice du musée. - Dominique Duchesnes.

C’est dans un univers sombre et mystérieux que la styliste belge Carine Gilson et Caroline Esgain, conservatrice du musée, ont décidé de mettre en valeur le textile qui autrefois faisait la réputation de Bruxelles. Inspirés du jardin d'Eden, les kimonos et déshabillés en soie et dentelle de la créatrice dialoguent avec les pièces historiques du musée.

« A travers cette exposition, j’avais envie de rappeler que la lingerie couture, comme la dentelle, est un savoir-faire, explique Carine Gilson. Dessiner de la lingerie couture c’est autre chose que de faire des petites culottes. » Pendant six mois, elle a eu accès aux réserves de dentelles du musée pour préparer l’exposition.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct