La mission Apollo XI: un grand pas pour l’histoire de la télé (et des fake news)

Apollo XI a scellé le sacre de la télévision comme vecteur suprême de mémoire collective.
Apollo XI a scellé le sacre de la télévision comme vecteur suprême de mémoire collective. - afp

Poser le pied sur la Lune. Et en revenir sain et sauf. C’est une chose. Marquer à vie les esprits, au même moment, aux quatre coins de la Terre, c’est une autre paire de manches. Pour réussir à « crever l’écran », et livrer une démonstration unanime de sa superpuissance, l’administration américaine avait donc multiplié autant de prouesses technologiques que de trésors de créativité dans l’art de la communication de masse. Bien plus que le couronnement de la Reine Elisabeth II (le 2 juin 1952) ou les funérailles de Kennedy (25 novembre 1963), la mission Apollo XI a scellé le sacre de la télévision comme vecteur suprême de mémoire collective et de culture globale. Le fameux « one to many » (une foule immense abreuvée par un et un seul message), dont la télé se nourrit encore aujourd’hui, de la grand-messe du JT à une finale de Coupe du Monde.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct