Russie: à l’élection de Moscou, le Kremlin envoie ses candidats en catimini

Ilia Iachine (à g.) et Lioubov Sobol ont rassemblé leurs partisans, dimanche à Moscou, pour dénoncer les manœuvres électorales du pouvoir.
Ilia Iachine (à g.) et Lioubov Sobol ont rassemblé leurs partisans, dimanche à Moscou, pour dénoncer les manœuvres électorales du pouvoir. - AFP.

Le scrutin est local mais l’enjeu national. A un mois et demi du vote à Moscou pour choisir les députés de la Douma de la capitale, la commission électorale municipale a refusé, mardi, d’enregistrer 27 candidats. Parmi les recalés : Ilia Iachine, l’une des figures de l’opposition libérale au Kremlin de Vladimir Poutine. Il est en tête des manifestations qui, depuis dimanche, critiquent les sélections biaisées de la commission. Comme lui, de nombreux opposants ont vu leur candidature rejetée à cause de prétendues infractions lors de l’indispensable collecte des signatures de soutien.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct