Photovoltaïque: est-ce toujours rentable à Bruxelles?

Au 1
er
 janvier 2020, les Bruxellois qui ont des panneaux solaires sur leur toit, d’une puissance inférieure à 5kW, ne pourront plus bénéficier de ce qu’on appelle le «
compteur qui tourne à l’envers
».
Au 1 er janvier 2020, les Bruxellois qui ont des panneaux solaires sur leur toit, d’une puissance inférieure à 5kW, ne pourront plus bénéficier de ce qu’on appelle le « compteur qui tourne à l’envers ». - Belga.

La mesure avait été annoncée de longue date, ce n’est donc pas une surprise. Au 1er janvier 2020, les Bruxellois qui ont des panneaux solaires sur leur toit, d’une puissance inférieure à 5kW, ne pourront plus bénéficier de ce qu’on appelle le « compteur qui tourne à l’envers ». Son principe : une fois par an, un bilan était fait sur la production et la consommation du foyer. « On déduisait de votre consommation annuelle ce que vous aviez produit », explique Benjamin Wilkin, d’APERe, une ASBL qui fait la promotion des énergies renouvelables.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct