Quand une militante de la lutte pour le climat argumente avec un défenseur du charbon

A l’époque de la RDA, quelque 100.000
personnes travaillaient dans l’industrie du charbon de la Lusace. Aujourd’hui, elles ne sont plus que 8.000, qui s’accrochent à leur job.
A l’époque de la RDA, quelque 100.000 personnes travaillaient dans l’industrie du charbon de la Lusace. Aujourd’hui, elles ne sont plus que 8.000, qui s’accrochent à leur job. - BelgaImage.

Les choses commencent mal pour moi. Le débat n’a pas encore débuté que mon interlocuteur cherche déjà à me déconcerter. Le matin du rendez-vous convenu à la gare centrale de Cottbus, j’appelle Jens Taschenberger. Je souhaite simplement lui demander s’il viendra me chercher sur le quai ou s’il m’attendra dans le hall principal. Jens Taschenberger se montre surpris : « Comment ça ? Vous venez aujourd’hui ? » Alors que je vois s’écrouler tout mon programme de la semaine, il ricane dans le combiné : « Je vous ai eue. C’est bien aujourd’hui. Un à zéro pour moi, Madame Kaiser. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct