N-VA – Vlaams Belang, le nouvel axe qui inquiète à la Chambre

Tom Van Grieken (président du Vlaams Belang) et Jan Jambon (N-VA).
Tom Van Grieken (président du Vlaams Belang) et Jan Jambon (N-VA). - Belga.

Les passes d’arme musclées entre le Vlaams Belang et la N-VA, auxquelles on a assisté régulièrement sous la précédente législature, c’est de l’histoire ancienne. Aujourd’hui, le parti d’extrême droite et la formation de Bart De Wever sont tout sucre, tout miel. Les exemples se multiplient. Dernier en date : ce mardi, en commission de l’Intérieur de la Chambre. Le parti d’extrême droite a posé une question au ministre de l’Intérieur à propos des « nuisances causées par les allochtones dans les piscines ». L’empressement du député d’extrême droite Dries Van Langenhove à poser cette question, avec la bienveillance du président de la commission, du même parti, a suscité des critiques au sein des autres formations. Mais loin de condamner, la N-VA a posé la même question, sans toutefois, dans la formulation, faire référence à l’origine ethnique des fauteurs de trouble. Un axe Vlaams Belang-N-VA sur ce dossier donc.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct