Commission européenne: l’égalité des sexes, une priorité pour Ursula von der Leyen

La future présidente de la Commission entend ajouter les violences envers les femmes dans la liste des «
eurocrimes
».
La future présidente de la Commission entend ajouter les violences envers les femmes dans la liste des « eurocrimes ».

Il y a exactement 40 ans, Simone Veil était élue première femme présidente du Parlement Européen et présentait sa vision pour une Europe plus juste et plus unie. « C’est grâce à elle, et à toutes les autres icônes européennes, que je vous présente aujourd’hui ma vision de l’Europe. » Pas de doute. En ouvrant son discours-programme en ces termes, Ursula von der Leyen a placé sa candidature à la tête de la Commission Européenne sous le signe de l’égalité entre les femmes et les hommes, dont elle assure faire une priorité. Avec 383 votes, elle a obtenu de justesse la confiance du Parlement européen.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct