Jansons Bruckner, Schumann, Schubert

<span>Jansons</span> Bruckner, Schumann, Schubert

Les concerts munichois de Mariss Jansons atteignent décidément un très haut niveau de qualité. La 1re symphonie de Schumann affiche une décontraction et une souplesse qu’on ne lui offre pas souvent et la 3e de Schubert une vitalité presque latine. On atteint les sommets avec une 9e de Bruckner d’une densité inexorable (force du scherzo, engagement des mouvements lents) qui ne renie jamais les abandons populaires. La comparaison avec Nelsons, par ailleurs sensationnel à Boston dans Chostakovitch, à Leipzig (DG) est écrasante : un (très) beau son, certes, dangereusement inexpressif.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Musiques