Savall Mozart

<span>Savall</span> Mozart

Jordi Savall se devait de revenir à Mozart. Il nous propose ici des lectures non exemptes de grandeur de la trilogie finale des symphonies : une 39e réfléchie et sonore, une 40e sobrement impétueuse et une 41e à la fois grandiose et alerte. Les instruments anciens apportent une superbe lisibilité au tissu sonore, les rythmes sont précis, les phrasés souples. Une interprétation tout en sagesse et sérénité qui contraste avec certaines lectures modernes inutilement bousculées.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct