Urgence sociale, transition écologique, gouvernance: les trois axes de l’accord de gouvernement bruxellois

Les six partis n’ont pas encoré dévoilé le nom des ministres à attribuer et la répartition précise de leurs compétences.
Les six partis n’ont pas encoré dévoilé le nom des ministres à attribuer et la répartition précise de leurs compétences. - Belga

Salle comble, au Parlement bruxellois, pour la présentation de l’accord bruxellois. Les six négociateurs affichent des sourires fatigués par les dernières heures, quelque peu crispées, de négociations, autour de Rudi Vervoort. Le ministre-président n’est pas peu fier de diriger « le premier gouvernement formé depuis les élections ». Les germanophones mettront cela sur le compte d’une nuit blanche.

L’accord, qui doit encore être ratifié ce soir par les instances de chaque formation politique, s’articule autour de trois axes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct