L’UCLouvain découvre le matériau de la batterie du futur

Ce matériau séduit les constructeurs, qui pourraient mettre sur le marché des véhicules moins polluants et davantage autonomes. C’est d’ailleurs Toyota qui a en partie financé ce programme de recherche.
Ce matériau séduit les constructeurs, qui pourraient mettre sur le marché des véhicules moins polluants et davantage autonomes. C’est d’ailleurs Toyota qui a en partie financé ce programme de recherche. - D.R.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société