La France perd ses campings populaires

Les campings modestes, tels que popularisés par Franck Dubosc dans les films «
Camping«
, représentent moins de 25
% de l’offre globale, contre 60
% il y a seulement quelques années.
Les campings modestes, tels que popularisés par Franck Dubosc dans les films « Camping« , représentent moins de 25 % de l’offre globale, contre 60 % il y a seulement quelques années. - D.R.

Alors, apéritif pour tout le monde ? » Avec son singlet, son slip de bain et ses tongs, c’est le roi du camping. La bouteille de pastis toujours à portée de main, il est le champion de l’apéro, qu’il sert dans des verres en plastique et déguste entre amis autour de petites tables pliantes installées devant sa tente. L’acteur Franck Dubosc, protagoniste de la célèbre comédie Camping, incarne le stéréotype du Français qui, sans jamais perdre sa bonne humeur, passe ses vacances entre sacs de couchage, fumées de barbecue, douches communes, glacières et disputes avec les voisins pour une petite parcelle d’ombre. Une passion nationale, comme le démontre le succès du film, sorti en 2006 et qui a généré deux suites.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct