Rudi Vervoort au «Soir»: «Il ne faut pas mépriser Bruxelles»

Rudi Vervoort au «Soir»: «Il ne faut pas mépriser Bruxelles»

ENTRETIEN

Son bureau offre une vue imprenable sur le Palais royal, où il est attendu pour prêter serment, après l’interview. Rudi Vervoort rempile dans ses murs de la rue Ducale, avec une équipe largement renouvelée. Pari tenu : il sera le seul, avec Oliver Paasch (Communauté germanophone), à avoir formé son gouvernement pour le 21 juillet.

C’est important, ça ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct