Des panneaux solaires flottants au large de la côte belge

C’est en Chine qu’on trouve les plus grandes fermes photovoltaïques flottantes. © D.R.
C’est en Chine qu’on trouve les plus grandes fermes photovoltaïques flottantes. © D.R.

Est-ce la bonne idée pour compenser le manque de terrains disponibles pour installer de grands parcs de panneaux photovoltaïques dans notre pays (ou ailleurs dans le monde) ? Un consortium regroupant Tractebel, le groupe Jan De Nul, les sociétés Deme, Soltech et l’Université de Gand a lancé ce jeudi un projet de panneaux photovoltaïques flottants en haute mer. Cette initiative est dotée d’un budget de deux millions d’euros, financé pour moitié par l’Agence flamande pour l’innovation et l’entrepreneuriat. Déjà évoquée en 2018 par le ministre fédéral de la mer du Nord, Philippe De Backer (OpenVLD), l’idée est séduisante sur le principe. Comme le soulignent ses promoteurs, elle permet de faire face à la pénurie de terres disponibles, mais aussi à l’opposition croissante des citoyens à voir de grandes infrastructures s’installer à proximité de leurs habitations.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct