Armes nucléaire à Kleine Brogel: Reynders maintient la position belge, ni confirmation, ni infirmation

Armes nucléaire à Kleine Brogel: Reynders maintient la position belge, ni confirmation, ni infirmation

Le ministre belge de la Défense, Didier Reynders, a maintenu jeudi en commission de la Chambre la position belge à propos de la présence d’armes nucléaire sur le territoire national: il ne confirme ni n’infirme l’information.

Un projet de rapport de l’assemblée parlementaire de l’OTAN, divulgué par les écologistes, fait état de la présence de bombes gravitationnelles B61 en Europe, notamment dans le Limbourg sur la base de Kleine Brogel.

«Je n’ai vu aucun document officiel de l’OTAN mais un projet de rapport sous la responsabilité d’un parlementaire d’un pays allié», a fait remarquer M. Reynders.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société