Tour de France: le rêve brisé de Wout Van Aert

©Presse Sports
©Presse Sports

Un rêve brisé. Avec ce sentiment presque gênant d’avoir, comme tous les Belges, mais pas qu’eux contribué à mettre la pression sur le très jeune Wout Van Aert, la lune de l’été 2019, un ovni en atterrissage forcé sur le bitume de Pau, à l’image de ce parapentiste distrait. Comme ce voltigeur venu du ciel, une barrière l’a retenu, tel un gilet jaune empêché d’aller chatouiller le président de la République, Emmanuel Macron, en charge d’honorer le centenaire du maillot jaune.

Wout Van Aert était en jaune aussi, enfin pas tout à fait. Pour la première fois depuis trois semaines, il avait troqué la vareuse safranée de Jumbo Visma pour la splendide casaque tricolore du champion de Belgique du contre-la-montre. Son allure était limpide, moins aérienne qu’au Critérium du Dauphiné un mois plus tôt mais elle respirait la classe d’un spécialiste qu’il n’était pas convaincu lui-même de posséder quelques mois plus tôt.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Tour de France