Mercosur: des pesticides brésiliens dans nos assiettes?

Entre 2002 et 2016, les surfaces cultivées dédiées à la canne à sucre et au soja ont augmenté respectivement de 48
% et de 79
%
; et la production, de 54
% et 84
% en raison de l’accroissement des surfaces cultivées, non d’un meilleur rendement à l’hectare.
Entre 2002 et 2016, les surfaces cultivées dédiées à la canne à sucre et au soja ont augmenté respectivement de 48 % et de 79 % ; et la production, de 54 % et 84 % en raison de l’accroissement des surfaces cultivées, non d’un meilleur rendement à l’hectare. - Reuters.

L’accord commercial négocié entre l’Union européenne et le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay), qui doit encore être signé, puis ratifié par les États, est largement contesté.

Une partie du monde agricole européen estime avoir été sacrifiée au bénéfice de l’industrie, tandis que les écologistes dénoncent un « deal » qui fait la part belle au commerce au détriment de l’environnement, soulignant notamment la déforestation à marche forcée de l’Amazonie.

Ce n’est pas tout : l’agriculture sud-américaine – brésilienne, en particulier – arrose ses cultures de pesticides, dont certains interdits au sein de l’Union. Qui dit que nous ne retrouverons pas ces substances dans nos assiettes ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct