Le réchauffement climatique pourrait noyer internet

Une carte du réseau physique d’internet.
Une carte du réseau physique d’internet. - Network Atlas

Le réseau internet pourrait bien devenir une des prochaines victimes du réchauffement climatique. Une étude réalisée par des scientifiques de l’université de Madison au Wisconsin a ainsi comparé les cartes du réseau d’infrastructure d’internet de l’Atlas de l’internet avec les prévisions de la montée du niveau de la mer de la National Oceanic and Atmospheric Administration. Comme certains emplacements d’infrastructures ne sont pas renseignés par les opérateurs, les chercheurs ont réalisé des études de terrain pour tenter d’en dénicher un maximum. Et une part importante de cette infrastructure se trouve à proximité des côtes américaines. Des câbles de fibre optique, des centrales énergétiques et des centres de données bien trop proches de l’eau selon les chercheurs qui ont estimé que pas moins de 6.500 km de câbles pourraient baigner dans l’eau de mer d’ici 15 ans. Ce qui devrait avoir des conséquences sur l’accès à internet sur l’ensemble du pays voire sur le monde entier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct