Stéphane De Wit au «Soir»: «On guérira un jour du sida»

Une patiente attend sur un banc près d’une des dix cliniques qui offre un dépistage au Zimbabwé. L’accès aux soins reste un des problèmes-clés de l’épidémie.
Une patiente attend sur un banc près d’une des dix cliniques qui offre un dépistage au Zimbabwé. L’accès aux soins reste un des problèmes-clés de l’épidémie. - Jekesai NJIKIZANA / AFP

Entretien

Le professeur Stéphane De Wit est chef de service des Maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre (ULB).

Dans les années 1990, dix ans après le début de l’épidémie, on pensait en venir à bout autour de l’an 2000. Ces espoirs ont été bien déçus.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société