«On peut forger un outil grâce aux patients qui ne développent pas le sida»

Si des traitements existent, «
On n’est pas près d’abandonner la recommandation du port du préservatif, qui restera de longues années un moyen efficace de diminuer la contamination
».
Si des traitements existent, « On n’est pas près d’abandonner la recommandation du port du préservatif, qui restera de longues années un moyen efficace de diminuer la contamination ». - JEKESAI NJIKIZANA/ AFP

Autre piste vers la guérison fonctionnelle, utiliser l’immunologie…

Avec des vaccins, des anticorps et l’immunité cellulaire. Pour les vaccins, il y a un entre autres un programme très prometteur en cours de l’ANRS. Puis, le vaccin de la firme Janssen, certes préventif, mais on n’imagine pas qu’un vaccin préventif ne puisse pas être utilisé aussi comme partie d’une solution curative.

Reste qu’un premier vaccin pourrait n’être efficace qu’à 30 ou 40 %. Qui accepterait de le prendre, avec un tel taux d’échec ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Belgique