lesoirimmo

Vague de chaleur: pourquoi laisser la voiture au garage ne sert à rien contre le problème de l’ozone

Image d’illustration
Image d’illustration

Pour toutes les personnes qui effectuent des exercices physiques à l’extérieur, l’exposition aux concentrations moyennes sur 8 heures supérieures à 120microgrammes/m³ peut occasionner temporairement une diminution des fonctions respiratoires estimées à 5 % entre 120 – 150 microgrammes, et de 10 % jusqu’à 210 microgrammes. Si des mesures prises sur le trafic s’avèrent efficaces lors d’un épisode de pollution aux particules fines, de telles mesures ne le sont par contre pas pendant un épisode de pollution élevée par l’ozone.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct