Les plus belles années d’une vie L’amour éternel

<span>Les plus belles années d’une vie</span> L’amour éternel

Il y a 53 ans, Claude Lelouch réunissait Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant dans une histoire d’amour fulgurante, entre Paris et Deauville, qui donnait envie d’aimer et de pleurer. Jean-Louis Duroc, aujourd’hui dans une maison de retraite chic – « le meilleur du pire » dit-il –, a la mémoire immédiate qui flanche mais il se souvient de l’époque où il était coureur automobile, où il était séduisant et séducteur, mais surtout il se souvient d’Anne Gauthier qu’il a terriblement aimée et qu’il n’a pas su garder. Et voici qu’une femme qui a le même son de voix, le même geste de la main dans les cheveux, vient le voir. Rencontre à petits pas sur un banc, 19 minutes faites de gros plans en champ-contre-champ sur Jean-Louis Trintignant à l’état de vieillard magnifique et la belle Anouk Aimée sur laquelle le temps ne semble pas avoir d’emprise. Le temps suspend son vol…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct