Brexit: l’Union européenne attend les premiers signaux de Johnson

Boris Johnson savoure son succès, mardi, après le vote du parti conservateur. Mais les Européens l’attendent de pied ferme.
Boris Johnson savoure son succès, mardi, après le vote du parti conservateur. Mais les Européens l’attendent de pied ferme. - Photo News.

Analyse

A peine l’élection de Boris Johnson était rendue publique à Londres que de Bruxelles tombait la réaction politiquement la plus importante et la plus attendue : celle de Michel Barnier, le négociateur en chef de l’UE pour le Brexit. Sous forme d’un tweet, attendu dans tous les sens du terme, qui recadre immédiatement le champ du possible dans la négociation de sortie du Royaume-Uni. Michel Barnier, qui parle évidemment pour toute l’UE, se dit prêt à travailler constructivement pour « faciliter la ratification de l’Accord de sortie », et répète la disponibilité de l’Union à « retravailler la Déclaration sur la relation future, dans le respect des lignes directrices » du Conseil européen (les 27 chefs d’Etat ou de gouvernement).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct