A Porto Rico, Ricky Martin incarne la révolte populaire contre le gouverneur Ricky Rossello

Ricky Martin participant à une manifestation, lundi à San Juan, à Porto Rico.
Ricky Martin participant à une manifestation, lundi à San Juan, à Porto Rico. - Reuters.

Ce moment où un peuple décide que ça suffit. Qu’il ne peut plus tolérer ce qu’il a subi pendant des décennies. Ce point de bascule a eu lieu ce lundi à Porto Rico. Près de 500.000 personnes ont défilé dans les rues de San Juan pour réclamer le départ du gouverneur de cette île au statut hybride de « territoire non-incorporé » des États-Unis : ses habitants ont la nationalité américaine mais pas le droit de voter à la présidentielle américaine.

« Ricky, démissionne, le peuple te répudie ! », ont scandé les manifestants. Leur cible, Ricardo Rossello, dit Ricky. Le gouverneur vacille suite à des révélations du Centre de journalisme d’investigation de Porto Rico qui a récemment publié 900 pages de transcriptions de messages qu’il a échangés via l’application Telegram avec 11 amis masculins, tous haut placés.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct