Vincent Bioulès en pleine lumière

Vincent Bioulès, «
L’étang de l’or
», 2015, collection particulière.
Vincent Bioulès, « L’étang de l’or », 2015, collection particulière. - Vincent Bioulès, photo Pierre Schwarz. ADAGP, Paris, 2019.

De notre envoyé spécial

Vincent Bioulès ? Soyons honnête, à moins d’être un spécialiste de l’art français du vingtième siècle, il y a peu de chance pour que vous ayez jamais entendu parler de ce peintre né à Montpellier en 1938. Et pourtant…

Loin d’être un hommage obligé à un artiste local, la vaste rétrospective que lui consacre actuellement le Musée Fabre est une véritable révélation. Un parcours dans l’œuvre inclassable d’un artiste ayant généré un des plus importants mouvements français de la fin des années 60 avant de reprendre sa liberté pour explorer de nouvelles pistes à sa façon singulière.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct