L’affaire du «Bommeleeër», vieille intrigue criminelle jamais résolue, relancée au grand-duché de Luxembourg

Les Bommeleeër ne provoquèrent jamais de morts ni de massacres massifs comme ce fut le cas dans l’affaire des Tueries du Brabant.
Les Bommeleeër ne provoquèrent jamais de morts ni de massacres massifs comme ce fut le cas dans l’affaire des Tueries du Brabant. - D.r.

Le « Bommeleeër » est un mot étrange. Il est surtout le nom de l’affaire qui empoisonne la vie judiciaire et politique du Grand-Duché de Luxembourg depuis près de 35 ans. Le « Bommeleeër » (poseur de bombes) est à nos voisins grand-ducaux ce que sont les Tueries du Brabant en Belgique : une vieille intrigue criminelle, jamais résolue, qui emporte dans son sillage les soupçons d’une participation à cette vague d’attentats de membres des services secrets luxembourgeois, de gendarmes, voire de l’Etat.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct