Des «territoires», pour changer de perspectives sur le chômage

La question de l’emploi ne doit pas être abandonnée aux seules lois de l’économie mais constitue un enjeu collectif.
La question de l’emploi ne doit pas être abandonnée aux seules lois de l’économie mais constitue un enjeu collectif. - Photo News

L’intitulé est ambitieux. Trop ! Il pourrait passer pour un leurre. Car nommer les six expériences – trois en Wallonie, trois à Bruxelles – « territoires zéro chômeur de longue durée », c’est quand même mentir un peu sur la marchandise.

Car de quoi parle-t-on ? De six zones de la taille d’une commune ou d’une ancienne commune qui, d’ici à cinq ans, vont remettre au travail un total de 300 personnes au chômage depuis deux ans ou plus.

Quand on sait que 44.000 Bruxellois et 76.000 Wallons sont dans cette situation, cela appelle à un peu de modestie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct