Vague de chaleur: un gros coup de mou pour certains commerçants

La rue Neuve à Bruxelles, habiltuellement bondée, est désespérément vide en cette période de soldes. La faute aux fortes chaleurs.
La rue Neuve à Bruxelles, habiltuellement bondée, est désespérément vide en cette période de soldes. La faute aux fortes chaleurs. - D.R.

La rue Neuve, en temps normal très animée, surtout en période de soldes, paraît bien vide aujourd’hui. A peine quelques dizaines de passants s’y promènent sous la chaleur accablante. Les magasins sont pratiquement déserts. « Il y a clairement moins de monde que d’habitude » nous confie une vendeuse d’un magasin de prêt-à-porter. Les gens préfèrent rester chez eux et ne pas se risquer à affronter les températures brûlantes de la canicule. Même les clients qui ont le courage de faire les soldes ne s’éternisent pas. « Il fait beaucoup trop chaud » confie une cliente en train d’acheter des chaussures. « Je ne vais pas rester longtemps, je vais rentrer chez moi, me mettre au frais ». Un choix que comprend ce vendeur d’électroménager : « Je préférais mille fois rester chez moi ou aller à un point d’eau pour me rafraîchir que de faire les magasins. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct