Belgique: un matériel vieillissant, mais bientôt renouvelé

Les justiciables belges ne sont pas près de profiter de la technologie d’Upstreem. Et pour cause : une procédure de renouvellement de toute la flotte de bracelets électroniques a été lancée peu après la dernière réforme de l’Etat. Depuis 2015, ces adjudications sont… toujours en cours.

« La 6e réforme de l’Etat a fait des communautés linguistiques les gestionnaires des bracelets électroniques », éclaire Sabine Riguel, de l’Administration générale des maisons de justice en Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette nouvelle organisation a nécessité la mise en place de groupes interministériels, ce qui a complexifié le processus. Les marchés de renouvellement des quelque 4.000 bracelets portés par des néerlandophones, pour 3.000 côté francophone, « devraient être attribués début 2020 », selon Sabine Riguel.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct