Tour de France: Nairo Quintana tempère les critiques

Tour de France: Nairo Quintana tempère les critiques

Il avait déjà fait le coup l’année dernière, Nairo Quintana. Peu ou prou avec le même timing. En s’imposant au sommet pyrénéen du col du Portet, le Colombien avait attendu la 17e  étape pour sortir son Tour d’une opacité aussi tenace que le maillot dégoulinant de sueur colle sur la peau. Même épreuve, un an plus tard, et même schéma. Incapable d’assumer son rôle de leader dans le premier massif montagneux de la Grande Boucle, le Sud-Américain a sauvé la mise à Valloire. Cette fois, sur la 18e étape et dans les Alpes. Une victoire qui compte, forcément, même si sa brillance, si puissante soit-elle, n’efface pas tout.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct