Philippe Gilbert: «Tignes convient parfaitement à Alaphilippe, la France peut retenir son souffle!»

Philippe Gilbert: «Tignes convient parfaitement à Alaphilippe, la France peut retenir son souffle!»

Ma chronique sera un peu décalée ce jour puisque j’ai repris la compétition, comme je vous l’avais dit. Alors que vous assistiez à cette 18e étape du Tour qui a finalement accouché d’une souris, du moins si on regarde les écarts quasi inchangés au classement général, j’ai pris un plaisir inouï dans une course un peu dingue. Il y avait 26 kilomètres de graviers au total. Vous parlez d’un retour en compétition !

J’ai été pris dans une chute massive de 30 coureurs juste avant le premier secteur et j’ai dû, dans un deuxième temps, changer de vélo car ma roue arrière était cassée.

Après une longue remontée, je suis revenu devant et nous avons attaqué dans l’avant-dernier secteur, ce qui nous a permis de disputer la victoire au sprint… entre coureurs de Deceuninck.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct