Kris Van Dijck reste bourgmestre de Dessel

Kris Van Dijck
Kris Van Dijck - Belga

L’opposition de Dessel (province d’Anvers) n’a pas demandé jeudi la démission du bourgmestre de la commune Kris Van Dijck lors d’un conseil communal qui s’est déroulé à huis clos. Elle a souhaité le questionner sur le dossier de faillite douteuse impliquant une prostituée, ainsi que pour sa conduite en état d’ivresse. La N-VA a la majorité absolue à Dessel.

Le parti local D&W a demandé une réunion supplémentaire du conseil communal après les révélations sur l’ex-président du parlement flamand Kris Van Dijck. M. Van Dijck avait démissionné le 11 juillet dernier, pratiquement en pleine cérémonie officielle de la fête de la Communauté flamande à Bruxelles. Il venait d’être mis en cause, le même jour, par le magazine à sensation ’P-Magazine’ pour avoir sollicité l’ex-ministre fédéral de l’Emploi, Kris Peeters, dans un dossier de faillite douteuse impliquant une prostituée. Par ailleurs, peu de temps avant, le 7 juillet, il provoquait un accident alors qu’il revenait d’une soirée en état d’ivresse.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct