Un accord commercial pas seulement agricole

Négocié avec peine depuis… vingt ans, le partenariat entre l’UE et le Mercosur – les 260 millions d’habitants (et consommateurs) du Brésil, d’Argentine, d’Uruguay et du Paraguay – a fait l’objet le 28 juin d’un accord de principe politique, annoncé par les dirigeants de la Commission européenne et ceux de ce marché commun latino-américain relativement fermé. Avant d’entrer provisoirement en vigueur, le projet d’accord devra encore être toiletté par les experts juridiques, traduit dans les 24 langues officielles de l’UE avant d’être soumis à l’approbation des gouvernements des Etats membres (la Commission a négocié en leur nom, sur base d’un mandat), puis signé officiellement par le Conseil de l’UE et ratifié par le Parlement européen – ce qui pourrait prendre « deux ou trois ans », selon le commissaire à l’Agriculture Hogan.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct