lesoirimmo

PS et N-VA, les coulisses d’une première rencontre symbolique

La N-VA est venue en force pour rencontrer le PS et les autres partis. Bart De Wever était accompagné de Jan Jambon et, plus radical, de Theo Francken, le seul à avoir ignoré la consigne de se rendre à la réunion en voiture pour éviter les questions délicates. © Belga.
La N-VA est venue en force pour rencontrer le PS et les autres partis. Bart De Wever était accompagné de Jan Jambon et, plus radical, de Theo Francken, le seul à avoir ignoré la consigne de se rendre à la réunion en voiture pour éviter les questions délicates. © Belga.

Ce ne fut pas simple, mais c’est fait. Le PS et la N-VA se sont assis, dimanche soir, durant 2 h 45, à une même table, deux mois après les élections. Les informateurs ont présenté leur note, avec les convergences et divergences de chacun. Il fut notamment question de budget, de climat et de migration. Les partis ont ensuite répliqué brièvement. « Sur les thèmes délicats, cela restait très vague », dit un participant. « Sur les autres, c’était plus précis, mais rien de trop concret. Et quasiment rien de communautaire. Aucun autre rendez-vous n’a été pris. »

Les socialistes étaient représentés par le duo Magnette-Di Rupo. Et la N-VA a envoyé tout son état-major, Bart De Wever, Jan Jambon, mais aussi le plus radical, Theo Francken.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct