Les achats transfrontaliers freinent l’industrie agroalimentaire wallonne

Selon la Fevia, les taxes et accises poussent les consommateurs belges à effectuer leurs achats dans des pays frontaliers.
Selon la Fevia, les taxes et accises poussent les consommateurs belges à effectuer leurs achats dans des pays frontaliers. - Photo News.

A l’occasion de Foire agricole de Libramont, la fédération sectorielle Fevia Wallonie a annoncé que, pour la première fois depuis 2013, l’industrie agroalimentaire avait enregistré un recul de ses activités au sud du pays. Ainsi, l’an dernier, le chiffre d’affaires du secteur au sud du pays s’est contracté de 1,7 %, à 8,55 milliards d’euros. Les exportations ont également connu un coup d’arrêt après deux années de croissance, à 4,26 milliards d’euros (– 0,3 %). Des chiffres décevants qui constituent un « signal d’alerte », selon Guy Paternoster, président de Fevia Wallonie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Consommation