La jonction Nord-Midi suscite la colère de la SNCB

Infrabel et la SNCB doivent encore trouver une alternative pour près de 60 trains.
Infrabel et la SNCB doivent encore trouver une alternative pour près de 60 trains. - Belga.

C’est l’heure des rumeurs sur le rail. Après l’éventuelle (mais peu probable) fermeture de petites lignes faute d’entretien par Infrabel (gestionnaire du réseau ferré), voici la disparition de certains trains de pointe (trains « P ») qui serait à l’ordre du jour pour la mi-octobre à cause des travaux d’Infrabel. Dans ce petit jeu des informations partielles, c’est la patience et la crédulité des utilisateurs qui sont mises à l’épreuve. Or, dans le secteur ferroviaire comme ailleurs, on doit savoir, depuis Sartre, que « la confiance se gagne en gouttes, mais se perd en litres » et que jouer à faire peur au consommateur est rarement productif. Retour aux faits.

1

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct