Négociations fédérales: avec ou sans la N-VA, ce ne sera pas une promenade de santé

Les informateurs, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte reprennent cette semaine leurs contacts bilatéraux, avec les sept partis en lice pour former une coalition, la N-VA, le PS, le SP.A, le MR, le VLD, le CD&V et Groen.
Les informateurs, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte reprennent cette semaine leurs contacts bilatéraux, avec les sept partis en lice pour former une coalition, la N-VA, le PS, le SP.A, le MR, le VLD, le CD&V et Groen. - Photo News

Les informateurs, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte reprennent cette semaine leurs contacts bilatéraux, avec les sept partis en lice pour former une coalition, la N-VA, le PS, le SP.A, le MR, le VLD, le CD&V et Groen. Leur piste privilégiée, c’est de réunir le PS et la N-VA, les deux plus grands partis côté francophone et flamand, dans un même gouvernement. Mais si cette option est au centre de tous les débats depuis les élections, il ne faut pas oublier qu’il en existe une autre. Un gouvernement sans la N-VA.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct